benne

benne

benne [ bɛn ] n. f.
• 1579 « tombereau »; var. nord. de banne
1Sorte de caisse servant au transport de matériaux dans les mines, les chantiers. Benne roulante, basculante. Bennes de charbon. berline, chariot, wagonnet. Benne suspendue ( téléphérage) .
2Partie basculante d'un engin, d'un camion, pour décharger des matériaux. Engin ( chouleur, dumper) , camion à benne. Par ext. Le camion lui-même. Benne à ordures.
3Caisse de chargement d'une grue.
4Cabine de téléphérique ( télébenne).
⊗ HOM. Ben (bénard).

benne nom féminin (variante de banne) Caisson utilisé pour le transport, ou appareil employé pour la préhension et le déplacement de matières ou de matériaux. (Les bennes peuvent être basculantes ou preneuses.) Véhicule (pour voyageurs ou matériaux) équipant certains types de transporteurs aériens sur câbles. Hotte à l'usage de vendangeurs ou remorque tirée par tracteur et servant au transport de la vendange.

benne
n. f.
d1./d Caisson pour la manutention des matériaux en vrac; son contenu. Des bennes de bauxite.
|| Benne preneuse: benne à mâchoires, qui s'ouvre pour prendre les matériaux.
d2./d Cabine d'ascenseur ou de téléphérique.

⇒BENNE, subst. fém.
A.— ANTIQ. Chez les Gaulois, chariot d'osier à quatre roues, servant au transport des personnes.
Rem. Attesté dans Lar. 19e et s.v. benna dans Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e.
1. M. de Lévis se jeta dans une carriole de louage qui portait le chancelier de France : les deux grandeurs de la monarchie capétienne s'en allèrent côte à côte la rejoindre, à moitié frais, dans une benne mérovingienne.
CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, 1848, p. 619.
Rem. ,,D'après Mme de Chateaubriand, il s'agissait d'une espèce de coucou, nom populaire des voitures publiques à bon marché utilisées dans la banlieue de Paris`` (Note de l'éd. Maurice Levaillant, éd. du Centenaire, Paris, Flammarion).
B.— TECHNOL. [P. anal. de fonction]
1. Panier servant à transporter des fardeaux, des marchandises par les bêtes de somme :
2. Gaspard court, presse, ordonne, organise la caravane, dit qu'on part dans une heure d'ici. Le Grand-Blanc porterait deux bennes : l'une pour telle demoiselle fatiguée, l'autre pour les provisions. (...). — Ça va. Attelez le Grand-Blanc. À midi je suis de retour.
POURRAT, Gaspard des montagnes, Le Pavillon des amourettes, 1930, p. 265.
P. ext.
a) Vx. Panier :
3. Au marché... le bonhomme s'enfonçait placidement au milieu des gens attroupés devant les bennes de poires et de marrons, lorsqu'il se sentit toucher l'épaule.
POURRAT, Gaspard des montagnes, À la belle bergère, 1925, p. 174.
b) Région. Synon. de seau. Je nourrissais cette grive d'une façon peu propre avec les chaplepans [cafards] noyés dans la benne [seau de l'eau sale] de la cuisine (STENDHAL, Vie de Henry Brulard, t. 1, 1836, p. 206) :
4. Maurras allait à l'eau pour lui, les autres allaient à l'eau pour eux, séparément. Ils partaient seuls sur les sentiers de la montagne, et la benne ne rentrait que dans une maison. Et quand la benne était vide, on n'en demandait pas au voisin, on repartait seul sur les sentiers de la montagne.
GIONO, Colline, 1929, p. 127.
2. Sorte de hotte ou de panier, de bois ou d'osier, pour transporter le raisin :
5. La benne se porte sur le cou à l'aide d'une sorte de capuchon fixé sur la tête de l'ouvrier dans lequel elle se trouve prise.
R. BRUNET, Le Matériel viticole, 1909, p. 171.
3. MINES (et CARR.)
a) Panier monté sur chariot et servant au transport du charbon :
6. [Une sorte de matériel de mine] était formée de paniers ou de petits wagonnets traînés à bras, du chantier à la mère-galerie, où ils étaient embarqués sur de grands véhicules nommés plates-formes, chariots-porteurs, trucs, chars à bennes.
J.-N. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 733.
En partic. Panier, puis, p. ext., bac en métal ou wagonnet servant au transport de certains matériaux.
b) Sorte de caisse, de forme cylindrique servant à l'extraction et au transport des matériaux dans les mines (cf. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 1063).
SYNT. Bennes à patins (HATON DE LA GOUPILLÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 675). Bennes d'épuisement. Bennes destinées à l'enlèvement des eaux et munies à leur fond d'une soupape se fermant automatiquement (E. SCHNEIDER, Le Charbon, 1945, p. 163). Bennes roulantes. Synon. berline (E. SCHNEIDER, Le Charbon, 1945, p. 241).
c) Sorte de panier, puis de cage servant à la montée et à la descente des ouvriers dans la mine :
7. Jusqu'au milieu du XIXe siècle, le mineur descendait dans un cuffat, sorte de demi-tonneau en bois, cerclé de fer, formant à la fois nacelle pour le personnel et récipient pour le charbon, cuffat suspendu au bout du câble d'extraction et circulant dans le puits sans guidage vertical. (...). Toute la circulation dans les puits se fait aujourd'hui au moyen de cages métalliques suspendues au câble et guidées, dans lesquelles on enfourne les bennes.
E. SCHNEIDER, Le Charbon, 1945, p. 246)ID., ibid., p. 246.
P. ext. Cabine d'ascenseur.
Rem. 1. Attesté dans QUILLET 1965; cf. également ex. de J. Verne dans banne B ex. 9. 2. Un ex. isolé de Stendhal où la benne désigne un mode de transport partic. préfigurant l'usage de la benne dans les mines de charbon, les téléfériques, etc. :
8. Autrefois, à une demi-lieue plus loin que Pont-en-Royans... il y avait un bac singulier. À cent pieds d'élévation, sur la Bourne, on voyait une grosse corde tendue... et les voyageurs passaient la rivière dans une benne (ou petite caisse de bois ronde), qui avait deux trous; la grosse corde passait dans ces trous, et, avec une petite corde, on tirait la benne d'un côté de la rivière à l'autre.
STENDHAL, Mémoires d'un touriste, t. 2, 1838, p. 162.
4. TRAV. PUBL. Appareil servant à la préhension et au transport de certains matériaux en fragments ou pulvérulents.
Caisson d'une grue :
9. On voyait sur le quai, en se pendant du haut du promenoir, une rame de wagons qu'une locomotive de manœuvre entraînait. Elle les amenait l'un après l'autre, en face des soutes. Il y avait du charbon brut, en vrac, et des briquettes de lignite. (...). Le charbon, des grues le chargeaient. Elles déposaient à côté du wagon leur benne, un grand bac en tôle. À la pelle, les dockers y déversaient la houille. Et les grues enlevaient leur charge, viraient, balançaient le bac à trente pieds en l'air, parmi les cordages et les mâts de force, ...
VAN DER MEERSCH, L'Empreinte du dieu, 1936, p. 246.
Benne basculante. Caisse montée sur le châssis d'un véhicule automobile dont elle occupe toute la largeur, et dont un des côtés se relevant sur commande, permet au chargement de se déverser à terre (cf. J. CAHEN, E. BRUET, Carrières, plâtrières, ardoisières, 1926, p. 155).
SYNT. Benne preneuse; benne à ordures.
Rem. On dit également banne surtout au XIXe s. tout au moins pour certains emplois.
Prononc. :[]. Homon. : ben (ROB.). Étymol. et Hist. 1579 « tombereau » (H. ESTIENNE, Precellence du lang. fr., Feug., p. 182 dans GDF. Compl. : Je ne craindrois point d'user de benne [...], au lieu de ce que nous disons tombereau); spéc. 1751 comm. (Encyclop. : Benne [...] c'est une voiture qui sert de mesure à charbon dans la Flandre); id. 1866 mines (Lar. 19e : Benne [...] Sorte de caisse, de dimensions plus ou moins considérables, et, en général, en forme de tonneau, que l'on emploie, dans les mines, pour transporter les produits de l'abatage). Var. de banne, prob. originaire du Nord-Est, cf. lorr. bène « manne d'osier » (ZÉLIQZON, Dict. des patois romans de la Moselle, Strasbourg, 1924); bènê « banne, haute manne cylindrique de maraîcher, etc. » et wallon bèné, terme rural « petite bène » et « grande charrette qui sert p. ex. à transporter le fumier sur les terres » (HAUST); cf. aussi dér. pic. benyoé « tombereau » (R. DEBRIE, Lex. pic. des parlers nord-amiénois, Arras, 1961). Fréq. abs. littér. :24.
BBG. — Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 67, 120. — VINCENT (A.). Les Noms d'objets creux comme noms de lieux. In : [Mél. Dauzat (A.)]. Paris, 1951, p. 387.

benne [bɛn] n. f.
ÉTYM. 1579, « tombereau »; var. dial. (Nord de la France) de banne. → Banne.
1 Techn. ou régional. Panier, baquet à l'usage des vendangeurs. Comporte, hotte.
1 (…) les porteurs de hottes s'activaient autour des « bennes » — appelées ailleurs « comportes » — dans lesquelles ils tassent la récolte avant de porter les raisins sur les chars (…)
Georges Lecomte, Ma traversée, p. 602.
Régional. Seau; spécialt, seau où l'on jette les eaux usées. || « Les chaplepans (cafards) noyés dans la benne dans la cuisine » (Stendhal, Vie de Henri Brulard, 1836, in T. L. F.).
tableau Noms de récipients.
2 (XVIIIe). Récipient mobile (souvent monté sur roues) et servant au transport de matériaux (dans les mines, les chantiers). || Benne roulante. || Bennes de charbon. Berline, chariot, wagonnet. || Benne à béton. Blondin, 2. || Benne d'épuisement, servant à l'enlèvement des eaux. || Benne basculante. || Benne suspendue ( Téléphérage). || Benne de descente pour le personnel d'une mine.
3 Caisse montée sur le châssis d'un camion. || Benne basculante (ou, ellipt., benne), que l'on peut basculer, ou dont l'un des côtés bascule, rendant plus aisé le débarquement. || Camion à benne. || Benne automatique, semi-automatique.Par ext. Camion muni d'une benne. || Conducteur de benne. Bennier. || Benne à ordures.
Caisse de chargement d'une grue.
Appareil (panier, puis caisse, cage, etc.) servant au transport des personnes.
2 Les voyageurs passaient la rivière dans une benne (ou petite caisse de bois ronde) qui avait deux trous (…) avec la petite corde, on tirait la benne d'un côté de la rivière à l'autre.
Stendhal, Mémoires d'un touriste, t. II, 1838, p. 162, in T. L. F.
4 Spécialt. Cage servant à la montée et à la descente des personnes, dans une mine.Rare. Cabine d'ascenseur.Cabine de téléférique.
DÉR. Bennier.
COMP. Télébenne.
HOM. 1. Ben.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Benne — ist der Familienname folgender Personen: Edwin Benne (* 1965), niederländischer Volleyballspieler Petra Grimm Benne (* 1962), deutsche Politikerin (SPD) Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit dem …   Deutsch Wikipedia

  • Benne — Sf Wagenkasten, Schubkarren per. Wortschatz schwz. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus gall. benna, vielleicht über frz. benne zweirädriger Karren mit geflochtenem Korb , vgl. kymr. ben Fuhrwerk , vermutlich aus einer mit unserem binden… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Benne — Ben ne, n. [Malay bijen.] (Bot.) The name of two plants ({Sesamum orientale} and {Sesamum indicum}), originally Asiatic; also called {oil plant}. From their seeds an oil is expressed, called {benne oil} or {sesame oil}, used mostly for making… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Benne — Benne, 1) in Frankreich ein geflochtener Korb; 2) in einigen Gegenden Deutschlands so v.w. Hordenschlag; 3) Korbwagen; 4) eine im Felde aufgeschlagene Viehkrippe …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Benne — Benne, Wagenkasten, Sitzkasten eines Schlittens, in Bayern und der Schweiz gebräuchlich, auch ein erbärmliches Haus (s. Penne) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • benne — télébenne …   Dictionnaire des rimes

  • benne — ☆ benne or bene [ben′ē ] n. [< Mende (Sierra Leone) bene] SESAME …   English World dictionary

  • Benne — Une benne est le caisson qui reçoit les matières transportées par un camion de type porteur ; le mot remorque désignant cet élément dans les camions dits tracteurs. Le terme est également usité en matière de transports ferroviaires et… …   Wikipédia en Français

  • benne — /ˈbɛni/ (say benee) noun the sesame, Sesamum indicum, from the seeds of which a fixed oil (oil of benne or benne oil) is expressed. {Malay} …  

  • benne — (bè n ) s. f. Hotte à l usage des vendangeurs.    Espace clos pour arrêter le poisson.    Panier garnissant toute l étendue d un chariot, et servant au transport du charbon. ÉTYMOLOGIE    Le même que banne. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE BENNE.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”